Parc Donat Belisle

Le parc Donat Belisle, situé dans le vieux Terrebonne au bout de la rue St-Pierre vers l’est, est l’endroit où le CORDEM a installé un nichoir à hirondelles noires et aussi quelques nichoirs à hirondelles bicolores. Dès la deuxième saison un couple d’hirondelles noires a inspecté les lieux, ce qui présage un bel avenir pour cette espèce. Nous vous invitons à suivre cette histoire.

En plus des hirondelles, on peut y observer plusieurs espèces d’oiseaux le long de la rivière qui borde ce parc, entre autres, le grand héron, la sarcelle d’hiver, le grèbe à bec bigarré et beaucoup de bernaches du Canada.

Pour modifier la carte ci-dessous, jouer avec les + ou – du bas de la carte

Parc Donat Belisle

Trans-Terrebonne nord

La piste cyclable de Terrebonne, section nord commence au nord du Chemin Martin avant l’entrée du Golf le Mirage. Cette piste nous mène vers Ste-Anne des Plaines avec différents écotones à traverser. 

On peut y rencontrer au printemps, la Bécasse d’Amérique, l’Épervier de Cooper, Le Grand-duc d’Amérique ou la Chouette rayée.

Trans-Terrebonne nord

Pour visionner la carte utilisez le + ou le –

Chemin Newton

Le long de cette route, il y a des champs et des parcelles de forêts qui résonnent au printemps de divers chants; les «pints» des bécasses, les «miss beatcher» des parulines à flancs marrons…

La sittelle à poitrine rousse habite à cet endroit ainsi que le Grand pic. L’hiver, le jaseur boréal se régale des petits fruits le long du chemin. La chouette lapone aussi fréquente ces lieux.

Pour voir ce qui a été vu récemment à cet endroit, cliquer sur le site eBird suivant:

Pour modifier la carte ci-dessous,  cliquez avec votre souris sur le + ou le –

La rue St-Denis, Lachenaie

Au bout de la rue St-Denis à Lachenaie, vous n’avez qu’à y placer votre télescope et vous y verrez facilement dans les champs devant vous des buses à queue rousse, des  harfangs des neiges, des plectrophanes des neiges  durant l’hiver et si vous êtes chanceux des hiboux des marais à la brunante. 

Pendant d’autres saisons on peut y voir des buses et quelques oiseaux chanteurs dans les buissons

Pour voir ce qui a été vu récemment à cet endroit, cliquer sur le site eBird suivant:
Rue St-Denis

Pour modifier la carte ci-dessous,  cliquez avec votre souris sur le + ou le –

Parc écologique du ruisseau de feu

Le parc du Ruisseau de feu a été aménagé par la Ville de Terrebonne, grâce aux actions de bénévoles du Cordem sous la gérance de Réjean Dumais et son groupe.

Régulièrement, le petit blongios, la grande aigrette, les bernaches du Canada, les sternes pierre-garin nichent dans ce grand marécage qui longe l’autoroute 40 au nord-est de Montréal.

Pour voir ce qui a été vu récemment à cet endroit, cliquer sur le site eBird suivant:

Pour modifier la carte ci-dessous,  cliquez avec votre souris sur le + ou le –

Parc écologique de la Coulée

Situé derrière l’École des Trois saisons, ce parc qui jouxte un terrain privé de plusieurs hectares est un formidable site pour y faire de l’ornithologie.

Au fil des ans, nous y avons observé plusieurs espèces rares comme, Chouette lapone, Hiboux moyen-ducs, Chouette rayée, Bec-croisé bifasciés, Dur-bec des sapins, Pics à dos rayé, Mésange à tête brune, Grand Pic, Paruline noir et blanc, Épervier de Cooper… 

Pour voir ce qui a été vu récemment à cet endroit, cliquer sur le site eBird suivant:

Parc de la Coulée

Pour modifier la carte ci-dessous,  cliquez avec votre souris sur le + ou le –

Parc écologique de la rivière

Situé aux abords de la rivière des Mille Îles, le Parc de la Rivière de Terrebonne  représente l’aboutissement d’une longue démarche de conservation des milieux naturels entamée par la ville de Terrebonne il y a de cela plusieurs années.

Ce parc a été pendant plusieurs printemps le site du décompte du 24 hres de mai où des membres du Cordem ont passé une journée complète à faire l’inventaire des oiseaux migrateurs. On y a vu entre autres des canards branchus, sarcelles d’hiver, pic mineur, grimpereau brun, balbusards pêcheurs, plusieurs espèces de parulines…

Pour voir ce qui a été vu récemment à cet endroit, cliquer sur le site eBird suivant:

Pour modifier la carte ci-dessous,  cliquez avec votre souris sur le + ou le –

Île des Moulins

L’Île des Moulins à Terrebonne est probablement le site où tout a commencé pour le Cordem. Avec la passerelle qui nous permet d’aller facilement sur les sentiers de l’Île St-Jean le site est vraiment propice pour y débusquer beaucoup de sauvagine et aussi quelques oiseaux chanteurs.

Par exemple au fil des ans, les mentions spéciales sont: Ouette d’Égypte, Pélican blanc, Canard arlequin, Harelde kakawi, Balbusard pêcheur, Bihoreau gris, Pic à tête rouge et, depuis quelques années, des couples de Grand Hérons nichent dans les arbres et on peut les voir à partir des sentiers de l’Île St-Jean 

Pour voir ce qui a été vu récemment à cet endroit, cliquer sur le site eBird suivant:

Île des Moulins

Pour modifier la carte ci-dessous,  cliquez avec votre souris sur le + ou le –

Trans-Terrebonne ouest

La trans-Terrebonne est une piste cyclable et aussi une piste piétonne où nous pouvons passer plusieurs heures à y observer maintes espèces d’oiseaux.

On peut se stationner le long de la voie de service de la 640, un peu avant le Golf Le Versant.

Au printemps, la migration de parulines en mai est une bonne occasion de parcourir ces différents écotones et découvrir des oiseaux comme, le moucherolle des aulnes, le piranga écarlate, le bruant de Lincoln, le cardinal à poitrine rose, le passerin indigo, et l’hiver, la chouette rayée

Trans-Terrebonne

Pour voir ce qui a été vu récemment à cet endroit, cliquer sur le site eBird suivant:

Pour modifier la carte ci-dessous,  cliquez avec votre souris sur le + ou le –